Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Novembre 2018 : malgré le mois de novembre le plus froid en 29 ans, la température annuelle devrait surpasser la normale du 20e siècle pour une 21e année consécutive

Novembre 2018 a été le plus froid mois de novembre en 29 ans au Québec (-7,9 °C, anomalie de -2,1 °C), en 82 ans dans la ville de Québec et en plus de 50 ans d’observations localement en Montérégie, en Estrie et en Mauricie. Seul novembre 1995 avait été plus froid à Montréal depuis 1936. Le sud du Québec n’avait d’ailleurs plus été aussi froid en 82 ans en octobre-novembre (-2,3 °C, anomalie de -2,6 °C). Ce froid automnal annule complètement l’effet de la chaleur record de juillet-août (18,4 °C, anomalie de 2,1 °C) au sud de la province et ramène 2018 sous la normale annuelle de la période 1981-2010. Malgré tout, il est maintenant probable que la séquence de températures annuelles supérieures à la normale du 20e siècle se poursuive pour une 21e année.

Une vague de froid de 15 jours, durant laquelle les températures sont demeurées constamment sous la normale par -5,9 °C en moyenne au Québec du 9 au 23, et par -10,0 °C au sud du 19 au 23, est à l’origine de cette anomalie mensuelle négative. Hormis ces deux semaines de froid intense, l’anomalie moyenne a été de 1,9 °C au Québec. Au sud de la province, il s’agissait du deuxième mois de novembre consécutif sous la normale de température de la période 1981-2010 et du quatrième en six ans, mais seulement du sixième des 20 dernières années.

Un couvert de neige deux fois plus épais (22 cm, +12 cm, 237 %) que la normale reposait au sol dans le sud de la province en raison de ce froid, des chutes de neige abondantes (41 cm, 145 %) et du peu de pluie (34 mm, 79 %) enregistrés en novembre. Les précipitations (76 mm, 100 %), surtout concentrées dans l’extrême sud, ont généralement permis d’améliorer les conditions de sécheresse, qui demeuraient toutefois graves en Gaspésie en raison d’un déficit hydrique considérable depuis mai (-164 mm). Le peu de neige (23 cm, 64 %) et de pluie (1 mm, 74 %) tombées au Nord-du-Québec a abaissé la moyenne québécoise de précipitations (53 mm, 84 %), pour la pluie (19 mm, 77 %) comme pour la neige (33 cm, 112 %). Le froid a toutefois permis de maintenir un couvert de neige deux fois plus épais que la normale (22 cm, +9 cm, 209 %) en moyenne au Québec.

Chronologie des événements

Du 1er au 3 novembre, plus de 15 mm pluie tombent de l’Outaouais à la Côte-Nord. Le total dépasse toutefois les 50 mm par endroits en Estrie et dans l’est du Québec et atteint 68 mm à Château-Richer, à l’est de Québec. Du 1er au 5, la température moyenne oscille autour de la normale et se maintient près du point de congélation au sud.

Du 6 au 8 novembre, c’est l’occasion d’une dernière période douce avant deux semaines de froid, avec une anomalie moyenne de 3,2 °C au Québec. Le 7 est la journée la plus douce de ce mois, avec une température moyenne à 0,5 °C au Québec, au-dessus du point de congélation pour une dernière fois en novembre. Le 6, de 5 à 15 mm de pluie accompagnent ce temps doux partout au sud du Québec. La pluie atteint 25 mm en Abitibi-Témiscamingue.

Du 9 au 23 novembre, le mercure demeure exclusivement sous les normales, par -5,9 °C au Québec et par -6,9 °C en moyenne au sud. Le 21 est la journée la plus anormalement froide de ce mois, sous la normale par -10,9 °C au Québec et par -11,5 °C au sud, en moyenne.

Les 9 et 10 novembre, entre 5 et 15 cm de neige tombent partout au sud du Québec, sauf en Montérégie où c’est plutôt sous forme de pluie que tombent les précipitations, qui atteignent jusqu’à 20 mm par endroits. Un mélange de pluie et de neige est aussi observé dans plusieurs régions. Les montagnes de Charlevoix et de Chaudière-Appalaches se couvrent quant à elles de 25 à 35 cm de neige.

Les 12 et 13 novembre, il s’ajoute de 5 à 20 cm de neige de l’Outaouais à l’est de la province. En Gaspésie, c’est jusqu’à 30 cm de neige qui sont reçus. En Montérégie, les précipitations sont encore une fois liquides et de l’ordre de 5 à 10 mm.

Les 15 et 16 novembre, la Montérégie reçoit finalement de la neige elle aussi, entre 5 et 15 cm, comme la plupart des régions du sud du Québec. C’est toutefois de 20 à 30 cm de neige qui s’ajoutent de Saint-Bernard-de-Lacolle à Stanstead, autour de Sherbrooke et en terrain plus élevé en Estrie et en Beauce.

Du 19 au 21 novembre, de 5 à 20 cm de neige s’ajoutent aux quantités déjà reçues de l’Outaouais à l’est du Québec.

Du 24 au 28 novembre, plus de 70 cm de neige tombent sur Charlevoix et la réserve faunique des Laurentides, alors que plus de 50 mm de pluie tombent au sud de Montréal. Hormis ces points forts, aux 10 à 20 mm de pluie qui tombent de l’Abitibi-Témiscamingue à Québec s’ajoutent de 10 à 20 cm de neige sur la plupart des régions du sud de la province. À partir du 24, la température moyenne repasse finalement au-dessus de la normale et y demeure jusqu’à la fin du mois, par 2,0 °C en moyenne au Québec.

Le 29 novembre, les Îles-de-la-Madeleine se retrouvent coupées du reste du monde lors d’une forte tempête.

2018 : la séquence de températures moyennes annuelles supérieures à la normale du 20e siècle devrait atteindre 21 ans

L’automne climatologique a été le plus froid des 25 dernières années au sud de la province (2,3 °C, anomalie de -1,6 °C) et au Québec (-0,1 °C, anomalie de -1,7 °C), de septembre à novembre. Les précipitations automnales au Québec (229 mm, -8 mm, 95 %) sont surtout tombées au sud (296 mm, +21 mm, 107 %), où elles ont atteint la normale annuelle (900 mm, +2 mm, 101 %). Toutefois, en raison de l’important déficit en Arctique (397 mm, -110 mm, 75 %), le total annuel au Québec (723 mm, -41 mm, 92 %) demeure sous la normale.

Avec un mois à faire, la température moyenne annuelle de 2018 devance d’un demi-degré la normale du 20e siècle au sud de la province (2,3 °C, anomalie de -0,2 °C par rapport à 1981-2010). Elle se situe toutefois à moins d’un dixième de degré de la normale du 20e siècle à l’échelle du Québec (-1,5 °C, anomalie de -0,7 °C par rapport à 1981-2010). L’année a été exceptionnellement froide dans l’Arctique québécois (-7,7 °C, anomalie de -1,7 °C par rapport à 1981-2010). La comparaison aux périodes historiques diffère puisque huit des dix années les plus chaudes des archives climatiques du Québec, sont comprises entre 1981 et 2010, poussant la normale de cette période un demi-degré devant celle du 20e siècle.

En décembre, un important redoux a contré le froid intense observé initialement, de sorte qu’on peut maintenant prévoir une anomalie de température positive pour ce mois. Décembre devrait aussi être suffisamment chaud pour que se prolonge à 21 ans la séquence de températures annuelles au-dessus de la normale du 20e siècle au sud de la province et probablement à l’échelle du Québec.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Novembre 2018 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) -4,7 -2,4 Froid
Température moyenne (°C) -7,9 -2,1 Froid
Température minimale (°C) -11,0 -1,8 Froid
Évaluez cette page

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.