Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Janvier 2020 : de fortes anomalies de température et un couvert de neige chargé en eau

Janvier 2020 a laissé un couvert de neige plus chargé en eau que celui observé à pareille date en 2019 dans les bassins versants de la rivière des Outaouais et au nord-ouest du Saint-Laurent. Les masses d’air chaud qui ont fait augmenter les températures de 10,0 à 14,7 °C au-dessus de la normale à sept reprises en janvier étaient aussi chargées d’humidité. Ces masses d’air ont laissé 130 % de la quantité normale de neige sur ces régions. Quelques descentes d’air arctique ont préservé le couvert nival et entrecoupé de journées froides les 24 jours plus doux que la normale de ce mois. Il s’agissait des plus forts écarts quotidiens en trois ans au sud de la province et à l’échelle du Québec. Ces fortes anomalies étaient à l’image du portrait mondial, où le mois de janvier 2020 est présenté comme le plus chaud jamais enregistré sur Terre. L’année 2020 a vu le plus doux mois de janvier depuis 2017 au Québec, avec un écart moyen de 3,3 °C par rapport à la normale de 1981-2010.

Janvier 2020 en chiffres
160  mm d’eau dans le couvert de neige au sud du Québec
30  mm d’eau de plus que la normale dans le couvert de neige au sud du Québec
18  mm d’eau de moins qu’en 2019 dans le couvert de neige au sud du Québec
7  mm d’eau de plus qu’en 2019 dans le couvert de neige du bassin versant de la rivière des Outaouais
190  % de la quantité de pluie normale au sud du 47e parallèle, avec 33 mm
130  % de la quantité de neige normale au sud du 48e parallèle, avec 61 cm
65  % de la quantité de neige normale au nord du 48e parallèle, avec 25 cm
3,8  °C anomalie de température moyenne au sud du Québec
14,7  °C anomalie de température moyenne au sud du Québec le 26, un maximum en deux ans

Janvier reste le mois le plus froid de l’année au Québec et, malgré de fortes anomalies, la température moyenne quotidienne est demeurée sous le point de congélation, variant de -3,6 °C à -24,5 °C au sud du Québec, et de -11,0 °C à -27,9 °C au nord de la province. Le maximum quotidien a, quant à lui, surpassé le point de congélation à quelques reprises, et plus souvent que la normale, au sud de la province. À Montréal, ce maximum a été observé sept jours de plus que la normale. Les régions des Laurentides, de la Mauricie, de Charlevoix et du Bas-Saint-Laurent ont eu droit à 150 % de la quantité totale de neige normale en janvier. Sur le Témiscamingue, l’Outaouais, Montréal, la Montérégie, le Centre-du-Québec, l’Estrie et la Beauce, des quantités de pluie de deux à quatre fois plus importantes que la normale se sont ajoutées à un total de neige normal. La quantité totale de neige a d’ailleurs été en moyenne près de la normale au sud. L’humidité n’a toutefois pas atteint le nord, où les précipitations totales n’ont totalisé en moyenne que 73 % de la normale.

Ces conditions ont laissé plus d’eau que la normale (+40 mm), plus encore qu’en 2019 (+7 mm), dans le couvert de neige des bassins hydrographiques de l’Outaouais et du nord-ouest du Saint-Laurent. Dans le bassin hydrographique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, le couvert de neige présentait un surplus d’eau par rapport à la normale (+57 mm). Ainsi, malgré le léger déficit observé au sud du Saint-Laurent (-10 mm), le couvert de neige était davantage chargé en eau (160 mm, +30 mm, 123 %) que la normale, en moyenne, au sud de la province, et un peu plus épais (57 cm, +5 cm, 109 %). La présente saison froide a été 0,9 °C plus douce que la normale et a apporté les précipitations normalement attendues d’octobre à janvier au sud de la province.

Chronologie des événements

Le 2 janvier, l’anomalie moyenne de 11,6 °C enregistrée au Québec est l’écart le plus élevé des 33 derniers mois, soit depuis le 8 mars 2017 (13,6 °C). Les trois premiers jours de janvier sont les plus doux de ce mois en moyenne au Québec, avec des températures moyennes de -8,0 à -8,4 °C et des maximums moyens variant entre -5,0 et -5,5 °C. Au sud de la province, l’anomalie moyenne est de 12,0 °C, avec une température moyenne de -3,8 °C le 3, mais des journées plus douces encore se présentent en fin de mois. C’est alors le summum d’un temps des Fêtes très doux, avec deux semaines à 6,6 °C au-dessus de la normale, entre le 23 décembre et le 5 janvier.

Du 10 au 12 janvier, la température moyenne gagne, puis perd près de 11,0 °C, les anomalies moyennes passant de -1,9 °C à 9,0 °C puis à -1,7 °C. Ces écarts sont causés par le passage d’une masse d’air chaud et humide qui laisse de 20 à 40 mm de pluie sur l’extrême sud de la province, et plus de 40 mm au sud de l’Outaouais et des Laurentides, à Montréal, au Centre-du-Québec, en Estrie et au sud de la Beauce. Puis, les précipitations tombent graduellement sous forme de neige vers le nord, atteignant un total variant entre 20 et 40 cm de l’Outaouais à la Gaspésie.

Les 17 et 18 janvier sont les journées les plus froides, mais aussi les plus anormalement froides de ce mois, non seulement au sud de la province, mais à l’échelle du Québec. La température moyenne est de -24,5 °C au sud le 17. Elle est de -25,4 °C au Québec le même jour, soit une anomalie moyenne de -4,4 °C. Pendant ces deux jours, l’anomalie moyenne est de -7,1 °C au sud de la province. Du Témiscamingue à la Beauce, il tombe de 10 à 20 cm de neige le 18.

Du 21 au 31 janvier, la température demeure en moyenne au-dessus de la normale, par 6,4 °C au sud et par 6,0 °C au nord de la province, région où la séquence débute en fait le 18.

Le 26 janvier, l’anomalie moyenne est de 14,7 °C au sud du Québec. C’est l’écart à la normale quotidien le plus élevé des deux dernières années. Il égale l’anomalie moyenne du 11 janvier 2018, qui était elle-même à 1,1 °C de celle du 21 janvier 2017. La température moyenne est de -3,6 °C au sud de la province, surpassant légèrement les douces températures du début de l’année. L’anomalie moyenne de 11,0 °C à l’échelle du Québec s’approche aussi, à quelques dixièmes de degrés, du maximum mensuel observé le 2 janvier. Du 25 au 26 janvier, le sud des régions des Laurentides, de la Mauricie et de Charlevoix reçoit plus de 20 cm de neige, tandis que la plupart des autres régions du sud du Québec en reçoivent plus de 10 cm. De 5 à 10 mm de pluie s’ajoutent en Abitibi-Témiscamingue, en Outaouais, à Montréal, en Montérégie, au Centre-du-Québec, de même qu’en Gaspésie.

Saison froide 2019-2020 : moins froide que la normale au Québec et un peu plus neigeuse au sud de la province

D’octobre à janvier, la saison froide a été 1,5 °C plus douce que la normale de 1981-2010 au Québec. Au sud de la province, l’anomalie moyenne a été de 0,9 °C et la neige a été un peu plus abondante (157 cm, +10 cm) que la normale, avec moins de pluie (123 mm, -16 mm), pour un total de précipitations près des normales. Au nord de la province, sous une anomalie moyenne de 2,0 °C, la neige (99 cm, -39 cm) et la pluie (32 mm, -11 mm) ont été moindres que la normale, entraînant la moyenne québécoise de précipitations liquides et solides sous la normale.

En décembre et janvier, l’hiver climatologique a été, pour sa part, on ne peut plus normal en ce qui concerne les précipitations, c’est-à-dire aussi neigeux (98 cm, -1 cm) et peu pluvieux (19 mm, -1 mm) que la normale au sud de la province, et aussi neigeux (66 cm, -4 cm) et pratiquement sans pluie au nord. La température a cependant été significativement moins froide que la normale, autant au sud (-11,9 °C, anomalie de 2,3 °C) qu’au nord (-18,1 °C, anomalie de 2,8 °C) du Québec.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Janvier 2020 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) -12,3 2,7 Chaud
Température moyenne (°C) -17,0 3,3 Chaud
Température minimale (°C) -21,7 3,3 Chaud

Sommaire nivométrique géostatistique pour le Québec
Région hydrographique Neige au sol, fin janvier 2020 Précipitations
Épaisseur moyenne
(cm)
Équivalent en eau (mm) Neige d’octobre
à janvier (cm)
[anomalie]
Pluie d’octobre
à janvier (mm)
[anomalie]
Moyenne Anomalie
vs 1963-2015
Variation vs
période préc.
Outaouais et Montréal 52 146 +38 - 142 [+33] 178 [+21]
Saint-Laurent sud-ouest 22 70 -6 - 135 [-1] 300 [+65]
Saint-Laurent nord-ouest 67 194 +44 - 159 [+14] 161 [-5]
Saint-Laurent sud-est 49 117 -19 - 159 [-10] 191 [-5]
Baie des Chaleurs et Percé 59 128 -7 - 183 [+10] 185 [-6]
Saguenay—Lac-Saint-Jean 57 200 +57 - 157 [+7] 87 [-26]
Côte-Nord 60 - - - 144 [-22] 88 [-27]
* Sud du Québec 57 160 +30 - 157 [+10] 123 [-16]
* Au Québec - - - 127 [-15] 81 [-12]

Mois précédent                Mois suivant       

Évaluez cette page

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.