Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Octobre 2020 : un mois d’octobre parmi les plus froids au Québec et parmi les plus pluvieux au sud-est de la province

Octobre 2020 a été le 17e mois d’octobre le plus froid des cent dernières années au Québec; il aura été 0,7 °C plus froid que la normale de 1981-2010, mais 2,0 °C plus doux que le mois d’octobre 2018, tout de même classé deuxième, à 0,2 °C du record de froid d’octobre 1974. Ces deux récents mois d’octobre parmi les plus froids suivaient des étés parmi les plus chauds. Alors que la séquence juillet-septembre a été d’une chaleur record, celle de juillet-octobre a été la 19e plus chaude, à l’échelle du Québec. Sans apporter les pluies diluviennes de la tempête de l’Halloween 2019, octobre a été 27 % plus pluvieux que la normale au sud. Il a apporté plus du double de la pluie normale sur une bonne partie des sols les plus secs de l’extrême sud et de l’est du Québec, coupant de moitié par endroits le déficit de pluie accumulé au cours des six derniers mois. Cet excès à court terme a aussi engendré une forte hydraulicité dans la plupart des cours d’eau en octobre. Qui dit froid et humidité dit aussi neige, laquelle a été de deux à trois fois plus abondante que la normale en octobre. Gatineau, Montréal, Laval et les régions de la Montérégie, du Centre-du-Québec et de l’Estrie l’attendaient toutefois toujours à la fin de ce mois.

Octobre 2020 en chiffres
17e  mois d’octobre le plus frais en cent ans au Québec
0,7  °C plus frais que la normale d’octobre au Québec
1,1  °C plus frais que la normale d’octobre au sud du Québec
127  % du total de pluie normal en octobre au sud du Québec avec 109 mm (114 % au Québec, 74 mm)
338  % du total de neige normal en octobre au sud du Québec avec 16 cm (264 % au Québec, 19 cm)
1er  mois d’octobre le plus pluvieux en au moins 65 ans au Bas-Saint-Laurent (Rimouski, 170 mm)
1er  séquence mai-octobre la plus sèche en plus de 56 ans en Estrie (Sawyerville)
206  mm moins de pluie que la normale de mai à octobre en Estrie (Sawyerville, avec 470 mm)

La Capitale-Nationale, la Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie ont reçu plus de 200 mm de pluie par endroits en octobre, ce qui a amélioré les conditions de sécheresse observées depuis mai au sud-est de la province. En Chaudière-Appalaches, le déficit a été coupé de moitié à Saint-Pamphile, alors que le deuxième mois d’octobre le plus pluvieux en 70 ans (192 mm, soit 102 mm de plus que la normale) a élevé le total de pluie reçue depuis mai du deuxième au quinzième rang des plus bas depuis 1975 (521 mm, soit 98 mm sous la normale). Au Bas-Saint-Laurent, le mois d’octobre le plus pluvieux en 65 ans d’observations à Rimouski (170 mm, soit 79 mm de plus que la normale et 16 mm de plus qu’en 1991) a comblé plus de la moitié du déficit enregistré depuis mai (449 mm, soit 76 mm sous la normale). En Gaspésie, la pluie abondante reçue en octobre à Port-Daniel (204 mm, soit 65 mm de plus que la normale) a fait passer le total enregistré depuis mai du troisième au onzième rang des plus bas totaux de pluie en 94 ans (472 mm, soit 195 mm sous la normale). En Estrie, bien que la pluie ait été au rendez-vous en octobre (de 140 à 145 mm, soit 50 mm de plus que la normale), le total reçu depuis mai demeure le plus bas en 56 ans à Sawyerville (470 mm, soit 206 mm sous la normale) et en 52 ans à Saint-Ludger (434 mm, soit 174 mm sous la normale). Toutefois, à plus court terme, la normale de pluie pour les deux derniers mois est atteinte partout dans l’extrême sud, et on observe même un surplus moyen de 30 % au sud du Québec, ce qui a mené à une forte hydraulicité dans les rivières de l’Outaouais, Saint-François et Chaudière.

Le sud du Québec s’est refroidi de 11,0 °C en octobre, une baisse de 4,0 °C de plus que la normale durant ce mois. Les températures d’abord légèrement au-dessus de la normale lors de la première semaine d’octobre, puis largement sous la normale en fin de mois, ont accentué le refroidissement normal. Trois des six derniers mois d’octobre ont désormais été sous la normale de température au sud du Québec et à l’échelle de la province, après une séquence de 10 mois plus doux en 11 ans. Quelques localités de la Montérégie et du Centre-du-Québec et certaines localités riveraines du Saint-Laurent ont été les dernières à observer leur premier gel automnal cette année, avec un retard de deux à trois semaines dans la plupart des cas et aussi tard que le 28 octobre à Montréal, Longueuil et Laval. Tout de même, considérant qu’il avait été hâtif en septembre dans près de 90 % des localités du sud du Québec, le premier gel automnal est arrivé à quelques heures près de la normale en moyenne au sud de la province.

Chronologie des événements

Le 1er octobre est la journée la plus douce de ce mois, avec une température moyenne de 8,9 °C au sud de la province et de 5,9 °C à l’échelle du Québec. Elle termine une période de six jours plus doux que la normale par 5,2 °C au sud et 3,7 °C au Québec. De 20 à 30 mm de pluie tombent sur la Gaspésie le 2, au moment d’un changement de masses d’air. Par la suite, du 2 au 5, la température moyenne est sous la normale par 0,5 °C au Québec.

Les 6 et 7 octobre, une masse d’air plus doux que la normale par 2,2 °C au Québec apporte de 20 à 35 mm de pluie sur les régions de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, et 13,6 mm au sud (13 % du total mensuel). La température moyenne observée au Québec le 6 égale la plus douce de ce mois (5,9 °C le 1er).

Du 8 au 12 octobre, une période plus fraîche que la normale par 1,4 °C au Québec est l’occasion d’une première neige, sur les hauteurs de la Côte-Nord les 8, 9 et 10, et d’un premier gel, notamment à Oka, Granby, Saint-Hyacinthe et Drummondville, le 9, puis à Tadoussac et Rimouski, le 12. Le 10, une masse d’air 0,3 °C plus chaud que la normale touche le sud et apporte de 20 à 35 mm de pluie sur la Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Capitale-Nationale, qui reçoit aussi de la grêle.

Du 13 au 20 octobre, trois masses d’air 1,6 °C plus doux que la normale en moyenne au Québec amènent 46 % du total mensuel moyen de pluie au sud (49,4 mm). La Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, aux prises avec des conditions de sécheresse, reçoivent l’équivalent d’un mois de précipitations en une semaine (de 90 à 110 mm). Les températures sont douces pour octobre, mais tout de même près du point de congélation la nuit. De 5 à 10 cm de neige tombent en Beauce du 16 au 17, puis sur l’Abitibi, le nord de la Mauricie, le Saguenay–Lac-Saint-Jean et la Côte-Nord du 19 au 21. Le 15 est malgré tout le jour le plus anormalement doux de ce mois, avec une température moyenne de 7,0 °C au sud de la province et de 4,8 °C à l’échelle du Québec, une anomalie de 3,0 °C au sud et de 2,9 °C au Québec.

Le 21 octobre est la première journée des 157 derniers jours (depuis le 18 mai) à présenter une température moyenne sous le point de congélation au Québec (-0,4 °C, soit une anomalie de -1,2 °C). La Capitale-Nationale reçoit plus de 30 mm de pluie.

Les 22 et 23 octobre, une poussée d’air 0,9 °C plus chaud que la normale sur le sud du Québec amène 14 % du total mensuel moyen de pluie (22,4 mm). Le nord des bassins versants de l’Outaouais, de la Mauricie, du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord sont principalement touchés avec plus de 50 mm.

Du 24 au 31 octobre, la température moyenne plonge sous la normale par 4,7 °C au sud de la province et par 3,6 °C à l’échelle du Québec. Elle est aussi sous le point de congélation par 3,9 °C au sud du 25 au 31. Le sud du Québec est alors recouvert de neige d’une épaisseur moyenne de 4,4 cm et de plus de 15 cm par endroits dans Charlevoix et en Gaspésie le 26. Il en tombe plus de 10 cm par endroits au Saguenay–Lac-Saint-Jean le 28. Dans le secteur de Montréal, Laval, Longueuil et Sorel, on observe un premier gel les 27 et 28, mais on y attend toujours la première neige à la fin du mois, tout comme en Montérégie, au Centre-du-Québec et en Estrie. Le 30 est le jour le plus froid, avec une température moyenne de -6,2 °C au sud du Québec et à l’échelle de la province. Il s’agit du jour le plus anormalement froid de ce mois au sud, où l’on enregistre une anomalie moyenne de -6,5 °C

2020 : un automne 0,3 °C sous la normale et une année 0,8 °C au-dessus de la normale de 1981-2010, jusqu’à présent

L’automne a été sous la normale de 1981-2010 en moyenne par 0,3 °C au Québec et par 0,7 °C au sud de la province, en septembre et octobre. La normale de pluie des deux derniers mois est pratiquement atteinte partout dans l’extrême sud, et on se retrouve avec un surplus moyen au sud (233 mm, +49 mm) et à l’échelle du Québec (188 mm, +45 mm). La neige a fait un retour près de la normale au sud (17 cm, +5 cm) et au Québec (20 cm, -4 cm).

L’année 2020 a été 0,8 °C plus chaude que la normale de 1981-2010 au Québec après ses dix premiers mois, alors que l’écart à la normale est de 0,7 °C au sud de la province. On observe maintenant un surplus de pluie par rapport à la normale au sud de la province (677 mm, +33 mm), même si l’extrême sud et l’est se retrouvent toujours de 75 à 225 mm sous la normale, et que le total de neige (197 cm, +36 cm) a recommencé à grimper. À l’échelle du Québec, on a jusqu’à maintenant observé plus de pluie (523 mm, +25 mm) et de neige (175 cm, +14 cm) que la normale.

 

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Octobre 2020 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 4,1 -1,1 Froid
Température moyenne (°C) 1,0 -0,7 Normal
Température minimale (°C) -2,0 -0,4 Normal

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile