Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Québec.ca A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Mortalité de poissons dans les rivières du Lièvre et des Outaouais :
Le ministre Benoit Charette transmet une ordonnance à
Énergie La Lièvre S.E.C. et à Services Énergie Brookfield inc.
 

Québec, le 30 septembre 2019. – Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, annonce qu’il a transmis une ordonnance à Énergie La Lièvre S.E.C. et à Services Énergie Brookfield inc., en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE), concernant les épisodes de mortalité de poissons survenus dans la rivière du Lièvre et la rivière des Outaouais.
 
Faisant suite à l’avis préalable du 15 août 2019, l’ordonnance no 685, prise en vertu de l’article 114 de la LQE, exige qu’Énergie La Lièvre S.E.C., propriétaire des installations, et Services Énergie Brookfield inc., exploitant de la centrale hydroélectrique  Masson, mettent en œuvre plusieurs actions en vue de corriger la situation et de limiter les risques de mortalité des poissons.
 
Le ministre ordonne ainsi que la centrale soit exploitée de manière à limiter les risques de sursaturation en gaz dissous dans l’eau rejetée à l’exutoire de celle-ci dans la rivière du Lièvre. Une étroite surveillance de la situation doit être effectuée en permanence notamment, en installant  une sonde de mesure de saturation de gaz dissous pour assurer un suivi en continu. Le Ministère devra être avisé sans délai de tout niveau de saturation en gaz dissous dépassant un seuil jugé critique pour la faune aquatique.
 
De même, les entreprises doivent mandater un expert reconnu afin qu’il effectue une étude permettant de documenter les conditions d’exploitation du barrage Rhéaume et de la centrale Masson susceptibles d’occasionner le phénomène en cause. Cette étude, qui devra être déposée au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), devra proposer des recommandations sur les mesures et modalités permanentes d’exploitation, identifiées par l’expert, qui limiteront les risques de sursaturation en gaz dissous. Ces recommandations devront ensuite être mises en œuvre et respectées.
 
Citation :
 
« Le phénomène de mortalité de poissons qui a touché les rivières du Lièvre et des Outaouais a été une source de préoccupations et d’inquiétudes au sein de la population. Les recherches et le travail menés par les équipes du Ministère et celles du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ont heureusement permis d’en identifier la source. Énergie La Lièvre S.E.C. et Services Énergie Brookfield inc. doivent maintenant mettre en œuvre des actions concrètes et efficaces pour s’assurer que les opérations de la centrale hydroélectrique Masson ne portent plus atteinte à l’environnement et à la faune aquatique. Par ce recours légal, nous nous assurons que tout sera mis en œuvre en ce sens. Cela dit, à la lumière de la collaboration qu’ont montrée les deux entreprises depuis le début des événements, nous sommes confiants pour la suite des choses : nous devrions arriver à ce qu’une telle situation ne se reproduise plus. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
Faits saillants :
 
Des épisodes de mortalité de poissons ont été signalés dans les rivières du Lièvre et des Outaouais entre le 9 et le 31 juillet dernier.
 
De nombreuses démarches du MELCC, menées de concert avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ont permis de conclure que certaines conditions d’opération de la centrale hydroélectrique ont occasionné un phénomène de sursaturation en gaz dissous, causant la mort de nombreux poissons par embolie gazeuse.
 
En plus de la présente ordonnance, le MELCC a aussi amorcé une enquête pénale en vue de déterminer si des poursuites seront intentées en lien avec l’exploitation de la centrale hydroélectrique  Masson.
 
Lien connexe : 
Le texte de l’avis préalable à l’ordonnance no 685 peut être consulté sur le site Web du MELCC à l’adresse http://www.registres.environnement.gouv.qc.ca/ordonnances/index.htm
 
                                                        - 30 -

SOURCE :

Louis-Julien Dufresne
Attaché de presse
Cabinet du ministre
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019