Le coin de Rafale

Le conte de la citrouille enchantée

Magma
Je vais te raconter l’histoire que mon père avait l’habitude de me raconter, lorsque l’Halloween approchait : l’histoire de la citrouille enchantée.
Champ de citrouilles

Selon une vieille légende, chaque année, au mois d’octobre, les citrouilles s’animeraient au coucher du soleil et discuteraient fébrilement de la nuit tant attendue de l’Halloween. Sachant qu’elles seront bientôt cueillies pour décorer les maisons, certaines voudraient qu’on leur sculpte un visage joyeux, d’autres un visage effrayant, certaines rêvent même d’avoir un chapeau, pour que ce soit plus rigolo.

Chaque printemps, à la ferme du village, le fermier plantait des graines afin que les citrouilles soient prêtes pour l’automne. Il arrivait que certaines de ces graines proviennent de citrouilles ayant déjà vécu des fêtes d’Halloween, ce qui permettait à leur esprit de revenir à la vie. Les plus anciennes pouvaient donc expliquer aux plus jeunes comment se déroule la grande fête d’Halloween.

Un jour, peu avant l’Halloween, Jérémie, le fils du fermier, était venu au champ avec ses parents pour choisir la citrouille qui trônerait devant leur maison. Son choix s’arrêta sur une citrouille ni trop grosse ni trop petite, qui lui semblait parfaite pour devenir une belle lanterne d’Halloween. La citrouille, qui était en fait une jeune citrouille, était excitée de vivre son premier Halloween et avait hâte de devenir une décoration effrayante à son tour. Elle était impatiente de découvrir les décorations, les bonbons et toutes les autres merveilles d’Halloween dont elle avait entendu parler.

Arrivée dans sa famille adoptive, elle remarqua que les décorations étaient bien différentes de celles qu’on lui avait décrites. Elle vit des araignées, des fantômes et des sorcières, mais rien n’était fait en plastique comme on le lui avait raconté.

Les décorations semblaient toutes faites à la main à l’aide de produits recyclés. Les fantômes étaient faits de sacs de papier sur lesquels on avait peint un visage. On avait fait des épouvantails avec des feuilles mortes et de vieux vêtements. Il y avait aussi des araignées dont les longues pattes crochues étaient faites de vieilles branches. Même les chauves-souris et les squelettes étaient faits de branches et d’objets réutilisés et parfois peints.

La jeune citrouille était fascinée par toutes ces décorations originales et se demandait pourquoi cette famille choisissait de décorer sa maison différemment des autres, qui arboraient presque toutes des décorations de plastique.

Puis vint le moment où Jérémie entreprit de transformer sa citrouille en lanterne d’Halloween. La jeune citrouille savait comment cela allait se passer, car les autres citrouilles de son champ lui avaient tout expliqué : Jérémie retirerait ses graines, lui découperait un visage, placerait une chandelle à l’intérieur d’elle et le tour serait joué!

Tout en travaillant, Jérémie s’appliquait à récupérer les graines et le plus de chair possible. La jeune citrouille était surprise de le voir agir ainsi, et même si elle savait qu’elle ne devait pas parler afin de garder le vieux secret des citrouilles enchantées, elle ne put s’empêcher de demander :

Le petit garçon sursauta, surpris d’entendre parler sa citrouille.

Jérémie était soulagé que sa citrouille ne soit pas secrètement une sorcière et lui répondit simplement :

La curiosité de notre jeune citrouille ne s’arrêtait pas là. Elle voulait savoir pourquoi les décorations qui se trouvaient dans cette maison ne correspondaient pas à la description que lui avaient faite ses amies citrouilles.

La petite citrouille et le garçon discutèrent pendant quelque temps et elle en apprit beaucoup sur les coutumes de l’Halloween. Il lui expliqua qu’il y a plusieurs façons originales de célébrer cette fête en recyclant certains objets du quotidien pour en faire des décorations et des costumes et qu’on pouvait avoir autant de plaisir, tout en ayant un souci pour l’environnement.

Finalement, Jérémie compléta le visage de la citrouille et plaça une chandelle à l’intérieur. Il mit un point final à son chef d’œuvre en la coiffant d’un grand chapeau noir. La citrouille était maintenant une belle sorcière et elle eut beaucoup de plaisir à fêter son premier Halloween en effrayant les monstres et les princesses venus récolter des friandises. L’année suivante, lorsqu’octobre arriva et que vint le temps de se réveiller, elle s’empressa de raconter à ses amies citrouilles le plaisir qu’elle avait eu de célébrer l’Halloween avec une famille qui fabriquait elle-même ses décorations avec du matériel recyclé afin de respecter l’environnement!

Liens intéressants :

 

Publication : octobre 2019

 

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile