Le coin de Rafale

Sais-tu ce qu’est le myriophylle à épis?

Mélodie
Allo! Viens découvrir avec moi cette plante exotique envahissante et ce que tu peux faire pour prévenir sa propagation dans les lacs et les rivières que tu visites.

Le myriophylle a épis peut former des épis de petites fleurs qui poussent au-dessus de la surface de l’eau.
source : MELCC

Le myriophylle à épis est une plante aquatique exotique envahissante. Cela signifie qu’une fois introduite dans un plan d’eau, elle peut se multiplier rapidement, prendre la place des autres plantes et modifier les habitats disponibles pour la faune. Le myriophylle à épis peut nuire à la santé des lacs et aux activités qu’on y pratique. En effet, il se multiplie facilement avec ses tiges qui s’enroulent autour des hélices des bateaux, ou qui s’accrochent à tes articles de pêche, avant de prendre la place des espèces originaires du Québec. Une fois qu’il est dans ton lac, il est presque impossible de s’en débarrasser! C’est pourquoi il faut faire très attention de ne pas en transporter avec soi par accident d’un lac à un autre.

Mieux vaut prévenir que guérir!

Que tu sois en vacances avec tes parents ou à la pêche avec des amis, il est super important d’inspecter et de nettoyer votre bateau et tout votre équipement avant de visiter un nouveau lac. Oui, oui, tout votre équipement! Vos skis nautiques, votre panier à poissons et même vos bottes de pêche!


Les tiges du myriophylle à épis peuvent mesurer jusqu'à 6 m.
source : MELCC

Un simple petit morceau de myriophylle à épis accroché à une embarcation peut glisser au fond de l’eau, prendre racine et former une nouvelle colonie.

D’où vient le myriophylle à épis s’il n’était pas là avant?

Le myriophylle à épis est présent au Québec depuis plus de 50 ans. Ce sont probablement des bateaux qui l’ont amené jusqu’ici. Les passionnés d’aquariums et les amateurs de jardins d’eau ont aussi pu contribuer à sa présence dans nos lacs en s’en servant pour embellir leurs aménagements et en se débarrassant de l’eau ou des plantes dans la nature. On ne connait pas encore toutes ses cachettes, mais on sait que le myriophylle à épis se trouve dans plus de 180 plans d’eau du Québec.

Agir rapidement

Si tu découvres du myriophylle à épis dans un lac, il faut agir rapidement et signaler sa présence dans l’application Sentinelle du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Cet outil permet de détecter et d'indiquer sur une carte où se trouvent les espèces envahissantes.


Les feuilles du myriophylle à épis sont en forme de plume qui entourent la tige, habituellement en groupes de quatre. Chaque feuille est composée de 12 à 24 paires de segments (folioles).
source : MELCC

Il n’y a pas de moyen rapide et facile de lutter contre le myriophylle à épis. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire, mais il faut éviter de poser des gestes qui vont aggraver la situation. Arracher les plants et disperser des morceaux de tige partout dans le lac, par exemple, n’aiderait pas! Les meilleurs moyens de lutter contre cette plante restent le nettoyage des bateaux et des équipements avant de changer de plan d’eau et le signalement dans Sentinelle!

Lien utile :

 

 

 

 

Publication : juillet 2020

 

Évaluez cette page

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.