Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Décembre 2020 : de la douceur et de la pluie pour terminer l’une des dix années les plus chaudes des cent dernières années

Décembre 2020, avec ses 28 jours au-dessus de la normale de 1981-2010 et une anomalie moyenne de 3,7 °C, a été le douzième plus doux des cent dernières années au Québec. Avec décembre 2010 au sommet, les décembres doux y sont devenus la norme : on y dénombre 8 des 12 plus doux en cent ans ces 25 dernières années et un seul des 20 plus froids, en 2013. Au sud de la province, le plus doux décembre a été enregistré en 2015, et décembre 2020 s’y classe neuvième. Des inondations ont résulté de conditions plus printanières qu’hivernales par moments, en particulier en Gaspésie en début de mois. La douceur s’est ensuite invitée chez les Québécois confinés à la maison pour Noël, accompagnée de 50 à 110 mm de pluie au nord du Saint-Laurent. La Capitale-Nationale, frappée du maximum de pluie, était à son tour victime d’inondations. Le Noël le plus pluvieux en au moins cent ans au sud du Québec a aussi été, avec le 2 janvier, le jour le plus anormalement doux de 2020, avec une anomalie moyenne de 11,6 °C à l’échelle de la province, la plus élevée depuis le 8 mars 2017. 2020 a ainsi débuté et s’est terminée par ses plus fortes anomalies quotidiennes et mensuelles, tout en offrant l’été le plus chaud observé au Québec. Cette année se classera ainsi parmi les dix plus chaudes des cent dernières années, au sud de la province et sur l’ensemble du Québec, avec une température moyenne annuelle au-delà de la normale du 20e siècle pour une 23e année consécutive.

Décembre 2020 en chiffres
9e  mois de décembre le plus doux en cent ans au sud du Québec
12e  mois de décembre le plus doux en cent ans au Québec
3,4  °C plus doux que la normale de décembre au sud du Québec
3,7  °C plus doux que la normale de décembre au Québec
5,3  °C plus doux que la normale de décembre à Sept-Îles (Côte-Nord)
361  % du total de pluie normal en décembre au sud du Québec avec 41 mm (412 % au Québec, 26 mm)
27  % du total de pluie normal en décembre à Hemmingford (Montérégie) avec 9 mm
832  % du total de pluie normal en décembre à Sept-Îles (Côte-Nord) avec 151 mm
111  % du total de neige normal en décembre au sud du Québec avec 60 cm (107 % au Québec, 48 cm)
25  % du total de neige normal en décembre à Drummondville (Centre-du-Québec) avec 14 cm
262  % du total de neige normal en décembre à Senneterre (Abitibi) avec 107 cm

Les 14 premiers et les 14 derniers jours de décembre ont été 4,4 °C et 5,3 °C plus doux que la normale, en moyenne, au Québec. La séquence du début de ce mois atteignait même 19 jours si on y ajoute les derniers jours aussi doux de novembre. Quelques municipalités ont ainsi vécu leur mois de décembre le plus doux ou en étaient tout près, notamment au Bas-Saint-Laurent, où ce fut le plus doux décembre en 88 ans à Dégelis et tout près, à 0,2 °C, à Rimouski et Baie-des-Sables. Le 1er décembre, 45 localités du Québec ont vu leur record absolu de chaleur quotidienne en décembre battu, seulement pour être dépassé de nouveau par endroits les 24 et 25, le maximum quotidien atteignant jusqu’à 19,3 °C au Centre-du-Québec (Drummondville) le 1er et 18,2 °C en Montérégie (Granby) le 25.

Le total de neige a atteint moins de 75 % de la normale mensuelle sur les régions de part et d’autre du Saint-Laurent et moins de 40 % par endroits en Outaouais, en Montérégie, au Centre-du-Québec et en Estrie. Il a plutôt été de 150 à 200 % de la normale en Abitibi-Témiscamingue, pour une moyenne supérieure à la normale (111 %) au sud de la province. La pluie a remplacé la neige sur les régions au nord du Saint-Laurent et dans l’est du Québec, pour un total de précipitations de 140 % de la normale en moyenne au sud de la province. Ce n’était toutefois pas le cas en Montérégie, au Centre-du-Québec, en Estrie et en Beauce, où les précipitations n’ont généralement pas atteint 50 % de la normale. Ainsi, en Montérégie et en Estrie, les conditions de sécheresse observées depuis mai se sont maintenues. Finalement, Noël n’a pas été blanc pour une bonne partie des Québécois de l’extrême sud de la province et, même si le couvert de neige était de retour pour le Nouvel An, il demeurait sous la normale au sud-est du Québec.

Chronologie des événements

Le 1er décembre, le record absolu de chaleur en décembre est battu dans 45 localités lors de la journée la plus douce de ce mois, alors que la température moyenne surpasse même de 0,3 °C le point de congélation en raison d’une anomalie moyenne de 7,1 °C, au sud du Québec. En Gaspésie, le maximum quotidien atteint 17,1 °C à Sainte-Anne-des-Monts, un record en plus de 50 ans. La fonte des quelque 15 cm de neige au sol en région montagneuse s’ajoute à plus de 90 mm de pluie en deux jours par endroits dans l’est du Québec, produisant d’importantes inondations dans les rivières se jetant dans la baie des Chaleurs. Les deux premiers jours de ce mois voient tomber plus du quart (8,7 mm) du total mensuel moyen de pluie au sud du Québec. La douceur a toutefois ses limites et les précipitations tombent tout de même sous forme de neige en région montagneuse et sur l’Abitibi-Témiscamingue. Du 1er au 14, la température moyenne est 4,4 °C plus douce que la normale à l’échelle du Québec, une séquence qui atteint 18 jours d’une anomalie similaire avec les quatre derniers jours doux de novembre.

Les 5 et 6 décembre, la Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la région de Saguenay reçoivent une bordée de 15 à plus de 20 cm de neige par endroits.

Les 12 et 13 décembre, l’hiver est lancé pour de bon avec une tempête qui laisse de 10 à 20 cm de neige par endroits en Abitibi-Témiscamingue, au nord de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie, sur la Capitale-Nationale, le Saguenay—Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et le Bas-Saint-Laurent, soit 19 % du total mensuel moyen de neige au sud de la province, avec 8,5 cm en moyenne. Plus au sud, c’est de 5 à 10 mm de pluie qui sont toutefois observés en raison de températures supérieures au point de congélation.

Les 15 et 16 décembre sont les deuxième et troisième journées les plus anormalement froides de 2020 au sud de la province. Le 16, la température moyenne descend jusqu’à -21,7 °C, autant au sud qu’à l’échelle de la province, respectivement à 10,4 °C et 6,6 °C sous la normale. La nuit du 16 est d’ailleurs plus froide au sud (-27,6 °C) que dans l’Arctique québécois (-25,9 °C). Une baisse de 17,9 °C en une semaine au sud a ainsi mené à cette plus froide journée du mois. Seule l’anomalie de -12,4 °C du 20 février devance celles des 15 et 16 décembre, au sud de la province. Ces deux jours et le 17 sont les trois seules journées sous la normale de décembre au Québec, auxquels s’ajoutent le 14 et le 18 au sud de la province, avec de faibles anomalies négatives. Cette période sous la normale n’apporte pas de précipitations d’importance.

Du 18 au 31 décembre, les journées sont toutes plus douces que la normale, par 5,3 °C en moyenne au Québec. Un manteau de neige s’accumule tranquillement au sol du 20 au 23. Mis à part les secteurs de Drummondville, de Sherbrooke et du Richelieu, le sol est blanc le matin du 24, à la veille de Noël, et d’une épaisseur de 28 cm en moyenne au sud du Québec.

Les 24 et 25 décembre, on a droit au Noël le plus pluvieux en au moins cent ans au sud de la province. Le couvert de neige y disparaît presque partout sous un maximum moyen 13,2 °C plus élevé que la normale le jour le 24 (5,3 °C) puis un minimum moyen 15,4 °C plus élevé que la normale lors de la nuit de Noël. La journée de Noël est la plus anormalement douce de 2020 à l’échelle du Québec (anomalie de 11,6 °C, égale à celle du 2 janvier) et depuis le 26 janvier au sud de la province (anomalie de 13,7 °C). Au total, 23 localités voient alors leur record absolu de chaleur en décembre battu, dont certaines pour une deuxième fois dans ce même mois. Dans la Capitale-Nationale, la fonte importante du couvert de neige et des pluies de 50 à 110 mm occasionnent des inondations. Le sud du Québec reçoit près des deux tiers (65 %) de son total mensuel moyen de pluie, soit 20,3 mm. Une quantité moyenne similaire de pluie à Noël 2014 (20,0 mm) avait affecté davantage l’est de la province. Sinon, les pluies les plus importantes des cent derniers Noël ont été enregistrées en 1941 (13,1 mm), 1964 (17,1 mm) et 2003 (10,0 mm). De 10 à 15 cm de neige s’ajoutent tout de même sur l’Abitibi-Témiscamingue, le nord du Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie.

Du 27 au 29 décembre, le couvert de neige se reconstitue avec 10 à 20 cm de neige fraîche au nord du Saint-Laurent. Au sud-ouest du Saint-Laurent, son retour se fait toutefois encore attendre.

Le 30 décembre réserve entre 5 et 15 cm de neige de plus pour l’ensemble des régions du sud du Québec.

Le 31 décembre, cette année 2020 mouvementée prend fin avec une anomalie moyenne de 6,0 °C au Québec et une journée sans précipitations.

2020 : une année 1,0 °C plus chaude que la normale de 1981-2010

L’année 2020 a été 1,0 °C plus chaude que la normale de 1981-2010 au Québec et au sud de la province, selon l’analyse préliminaire réalisée, ce qui devrait la placer parmi les dix années les plus chaudes observées ces cent dernières années. Le sud de la province a reçu plus de neige (303 cm, +47 cm) et de pluie (755 mm, +33 mm) que la normale, bien que plusieurs secteurs de l’extrême sud et de l’est aient toutefois connu un déficit de pluie pour la dernière moitié de cette année. L’Estrie, la Montérégie et la Gaspésie ont en effet été privés de plus de 200 mm de la pluie normale annuelle par endroits. À l’échelle du Québec, on a observé un léger surplus de pluie (573 mm, +26 mm) et de neige (273 cm, +20 cm). L’analyse finale de 2020 mettra prochainement en lumière les détails de cette année particulière à plusieurs égards.

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Décembre 2020 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) -6,8 3,2 Chaud
Température moyenne (°C) -10,8 3,7 Chaud
Température minimale (°C) -14,8 4,2 Chaud

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile