Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Janvier 2021 : une douceur jamais observée auparavant en janvier à l’échelle du Québec

Janvier a été d’une douceur record en au moins 100 ans au Québec en 2021, surpassant de 0,7 °C la précédente marque de 1969 et de 7,3 °C la normale de 1981-2010. Quatre des dix janviers les plus doux ont été observés ces quinze dernières années (2006, 2010, 2017 et 2021), mais aussi deux des dix plus froids (2005 et 2015). Il s’agissait également du mois de janvier le plus doux jamais observé au sud de la province, égalant la marque de janvier 1932 et surpassant la normale par 6,1 °C. La majorité des records mensuels locaux ont toutefois été battus au nord, soit en Gaspésie, sur la Côte-Nord, au Saguenay—Lac-Saint-Jean, en Abitibi-Témiscamingue et au Nord-du-Québec, avec des anomalies locales atteignant jusqu’à 10,1 °C. À la frontière sud, l’anomalie moyenne a été de 1,9 °C. La majorité de la population, dans l’extrême sud, avait donc déjà connu un janvier plus doux, en 1990, 2006 ou 2017 selon les régions. L’hiver climatologique a jusqu’à présent été 5,5 °C plus doux que la normale, avec seulement cinq jours sous la normale, dont deux en janvier. Une séquence de 32 jours plus doux que la normale débutée le 18 décembre a culminé les 14 et 15 janvier, qui ont chacun présenté l’anomalie moyenne la plus élevée en quatre ans au Québec (14,8 °C). Deux jours après cette séquence, une nouvelle période de temps doux s’amorçait et était toujours en cours à la fin du mois.

Janvier 2021 en chiffres
1er  mois de janvier le plus doux en 100 ans au Québec
7,3  °C plus doux que la normale de janvier au Québec
6,1  °C plus doux que la normale de janvier au sud du Québec
1,9  °C plus doux que la normale de janvier en Estrie (Stanstead)
10,1  °C plus doux que la normale de janvier au Nord-du-Québec (Kuujjuaq)
42  % du total de pluie normal en janvier au sud du Québec, avec 0,4 mm
58  % du total de neige normal en janvier au sud du Québec, avec 23 cm (58 % au Québec, 20 cm)
75  % du contenu en eau normal dans le couvert de neige au sud du Québec, avec 90 mm
23  cm de neige en janvier en moyenne au sud du Québec
100  cm de neige en janvier dans Charlevoix et au Bas-Saint-Laurent, par endroits

Statistiquement, janvier est le mois le plus froid de l’année au Québec et il a été 12,8 °C sous le point de congélation cette année, en moyenne, à l’échelle de la province. La quasi-totalité des précipitations sont tombées sous forme de neige, les 10 à 20 mm de pluie observés à Montréal, en Montérégie et en Estrie ne représentant que 42 % de la normale. En fait, ce fût un mois plutôt sec, ces régions étant parmi les seules à recevoir autant sinon un peu plus de neige que la normale par endroits, avec le sud des Laurentides et de la Mauricie, Charlevoix et le Bas-Saint-Laurent. Les montagnes de Charlevoix ont reçu près de 100 cm de neige et on en observait jusqu’à tout près de 110 cm localement de l’autre côté du fleuve, au Bas-Saint-Laurent (Padoue). La quantité de neige reçue a aussi été supérieure à 60 cm par endroits au sud des Laurentides et de la Mauricie, dans les montagnes de l’Estrie et de la Chaudière-Appalaches et en Gaspésie. Sur les autres régions, la neige s’est faite plus rare et n’a atteint que 58 % de la normale et près de 20 cm en moyenne, au Québec et au sud de la province.

À la fin janvier, le couvert de neige contenait 32 mm d’eau de moins que la normale en moyenne au sud du Québec, malgré un total de neige tombée normal depuis le début de la saison froide (142 cm, depuis octobre). Une part de cette neige ne se trouvait toutefois déjà plus dans le couvert nival, en raison des températures trop douces pour la conserver, et les deux derniers mois, les plus froids, ont apporté moins de neige (83 cm, 16 cm de moins) que la normale, particulièrement en janvier. Si un couvert de neige avec un contenu en eau moins élevé est de bon augure en ce qui concerne les risques d’inondations, c’est l’inverse pour ce qui est de la sécheresse. En effet, les conditions de sécheresse perdurent depuis mai en Montérégie et en Estrie, ce qui est maintenant considéré comme des conditions à long terme, et le bas contenu en eau du couvert de neige ne laisse malheureusement pas présager pour l’instant une forte recharge printanière.

Chronologie des événements

Le 1er janvier, le Nouvel An débute par une bordée de neige qui laissera, en deux jours, une dizaine de centimètres sur les régions de l’extrême sud. Les 18 premiers jours de 2021 sont 9,5 °C plus doux que la normale au Québec, une séquence qui atteint 32 jours si on y ajoute les derniers jours de 2020.

Les 14 et 15 janvier sont les jours les plus anormalement doux en quatre ans au Québec, avec une anomalie moyenne de 14,8 °C. Il s’agit aussi des jours les plus doux de janvier, avec une température moyenne de -6,9 °C. L’anomalie moyenne au sud du Québec atteint 14,9 °C le 15, au milieu d’une période de trois jours d’une température moyenne stable à -3,6 °C, avec un maximum moyen quotidien qui s’approche à un seul degré du point de congélation.

Le 16 et le 17 janvier, une dizaine de centimètres de neige s’ajoutent en moyenne au sud du Québec, dont plus de 30 cm par endroits au sud des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie, ainsi que dans Charlevoix, sur la Côte-Nord, au Bas-Sant-Laurent et en Gaspésie. Cette seule bordée représente 42 % du total mensuel moyen de neige au sud du Québec.

Les 19 et 20 janvier sont les seules journées sous la normale de température de ce mois à l’échelle du Québec, par 0,7 °C en moyenne. Le 20 est le jour le plus froid de ce mois, avec une température moyenne de -22,1 °C au Québec et de -19,7 °C au sud de la province.

Du 21 au 28 janvier, la température moyenne au Québec et au sud de la province se retrouve de nouveau au-dessus de la normale, respectivement par 7,0 °C et 4,8 °C. Les journées du 25 et 26 sont notamment 11,2 °C plus douces que la normale au sud de la province.

Le 23 janvier, le nord du Bas-Saint-Laurent et le nord de la Gaspésie reçoivent entre 15 et 25 cm de neige par endroits.

Du 29 au 31 janvier, le sud du Québec se retrouve 0,5 °C sous la normale de température, mais la moyenne québécoise demeure 1,5 °C au-dessus.

2021 : un couvert de neige moins chargé en eau que la normale

À ce stade de l’hiver, le contenu en eau du couvert de neige au sol est le plus bas des 15 dernières années, à 90 mm, soit 33 mm sous le niveau normal, en moyenne, au sud du Québec. Par ailleurs, il est presque deux fois moins élevé (entre 64 et 82 mm plus bas) que celui des quatre dernières années, où le contenu en eau du couvert nival a généralement été à l’origine de fortes inondations printanières. Le précédent contenu en eau moyen plus bas à la fin janvier (76 mm) remonte à 2007. En Estrie, le contenu en eau du couvert de neige est parmi les cinq à dix plus bas en plus de 40 ans aux différents points de mesure de la région, la situation semblant tout de même moins pire qu’au même moment en 1980, 1983 et 1995 et plutôt similaire à 2007. Pour la région hydrographique de l’Outaouais et Montréal, la situation est beaucoup moins problématique qu’en 2017 et 2019 en ce qui concerne les risques d’inondations, alors que le potentiel d’eau de fonte se trouve 17 mm sous la normale à ce stade de l’hiver, et qu’il était largement au-dessus de la normale ces dernières années.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Janvier 2021 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) -9,2 5,7 Exceptionnellement chaud
Température moyenne (°C) -12,8 7,3 Extrêmement chaud
Température minimale (°C) -16,4 8,9 Extrêmement chaud

Sommaire nivométrique géostatistique pour le Québec
Région hydrographique Neige au sol, fin janvier 2021 Précipitations
Épaisseur moyenne
(cm)
Équivalent en eau (mm) Neige d’octobre
à janvier (cm)
Pluie d’octobre
à janvier (mm)
Moyenne Anomalie
vs 1963-2015
Variation vs
période préc.
Outaouais et Montréal 42 94 -17 - 122 162
Saint-Laurent sud-ouest 29 57 -20 - 82 199
Saint-Laurent nord-ouest 39 118 -24 - 123 192
Saint-Laurent sud-est 36 65 -67 - 136 253
Baie des Chaleurs et Percé 34 66 -66 - 158 293
Saguenay—Lac-Saint-Jean 41 85 -31 - 151 149
Côte-Nord 29 - - - 176 226
* Sud du Québec 38 90 -33 - 152 182
* Au Québec 39 - - - 136 132
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile