Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Juillet 2021 : une fin de mois qui rafraîchit

Juillet aurait été un neuvième mois consécutif plus chaud que la normale n’eût été ses cinq derniers jours 3,3 °C sous la normale au sud de la province, qui ont porté la température moyenne mensuelle à 0,4 °C sous la normale de 1981-2010 au sud de la province et 0,1 °C sous celle-ci à l’échelle du Québec. La partie la plus chaude de l’été a notamment été 0,8 °C plus chaude que la normale au sud de la province, du 11 au 26, seulement deux jours sur seize se trouvant sous la normale, mais aucune chaleur n’a été suffisante pour être qualifiée de canicule. Ce mois, le plus chaud de l’année normalement et jusqu’à présent, n’a malgré tout pas fourni l’impression de chaleur du mois précédent, d’une chaleur record par endroits pour un mois de juin. La marche était encore plus haute face au mois de juillet précédent, le plus chaud observé depuis au moins 1921 au Québec. Juillet 2021 a plutôt été le trentième plus frais en cent ans au sud de la province, le cinquantième à l’échelle du Québec et le plus frais depuis juillet 2017. Après ses sept premiers mois, 2021 demeure cependant au quatrième rang des années les plus chaudes au sud de la province et au cinquième rang à l’échelle du Québec ces cent dernières années.

Juillet 2021 en chiffres
30e  plus frais mois de juillet au sud du Québec en 100 ans (50e au Québec)
4e  période de janvier à juillet la plus chaude en 100 ans au sud du Québec (5e au Québec)
1er  mois plus frais que la normale en 9 mois
0,4  °C plus frais que la normale en juillet au sud du Québec (-0,1 °C au Québec)
2,1  °C plus chaud que la normale de janvier à juillet au sud du Québec (à 1,3 °C du record de 2010)
15  % de la pluie normale reçue en juillet à Saint-Ludger (Estrie)
55  % de la pluie normale reçue en juillet à Drummondville, La Malbaie, Rimouski et Grande-Vallée
76  % de la pluie normale reçue en juillet au sud du Québec, avec 88 mm (67 % au Québec, 71 mm)
165  % de la pluie normale reçue en juillet à Ville-Marie et Gatineau

Juillet a laissé les trois quarts de la pluie normale en moyenne au sud de la province et les deux tiers de la normale à l’échelle du Québec. Alors que la pluie a été très abondante et a atteint 165 % de la normale par endroits en Outaouais et en Abitibi-Témiscamingue, la majeure partie du reste de la province en a reçu une quantité plus près de la moitié de la normale, et même moins par endroits. En Estrie, Saint-Ludger n’a reçu que 15 % de la pluie normale, avec 17 mm. Au Centre-du-Québec, Drummondville n’a reçu qu’un peu plus de la moitié de la pluie normale, tout comme La Malbaie dans Charlevoix. Un peu plus à l’est, dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, c’est tout juste la moitié de la pluie normale qui est tombée à Rimouski et Grande-Vallée. Le déficit de pluie s’étend d’ailleurs sur plus d’un mois en Montérégie, au Centre-du-Québec, en Estrie et en Beauce, qui ont reçu la moitié de la pluie normale par endroits ces trois derniers mois et sont affectés par une sécheresse modérée à plus long terme. La Montérégie et l’Estrie sont d’ailleurs touchées par la sécheresse depuis maintenant quinze mois. Deux tornades ont été rapportées en milieu forestier le 13, en Outaouais et dans les Laurentides, portant le total à dix cette année.

Chronologie des événements

Du 1er au 4 juillet, le début de mois est 0,6 °C plus frais que la normale au sud de la province, mais 3,4 °C plus chaud que la normale dans le Nord-du-Québec. En même temps que le maximum quotidien surpasse 30,0 °C en Jamésie pendant deux jours consécutifs, il ne surpasse pas 4,0 °C dans l’extrême Nord. La chaleur rattrape le sud de la province le 5, où le maximum moyen de 27,1 °C est en anomalie moyenne de 4,5 °C, les valeurs les plus élevées de ce mois.

Le 7 juillet est la journée la plus fraîche de ce mois avec une température moyenne de 11,8 °C au sud de la province et de 10,3 °C à l’échelle du Québec, des valeurs respectivement 5,1 et 3,9 °C sous la normale, aussi les plus basses du mois. Ces températures et anomalies se maintiennent deux jours durant au sud de la province. La période du 6 au 11 est 1,8 °C plus fraîche que la normale en moyenne au Québec, mais la fraîcheur ne touche le sud de la province que du 7 au 10. De 20 à 40 mm de pluie tombent par endroits sur l’ensemble du sud du Québec le 8, le maximum affectant la Capitale-Nationale en six heures. La pluie se poursuit le lendemain dans l’est de la province, où le total dépasse 50 mm sur la pointe de la Gaspésie.

Du 11 au 20 juillet, la température moyenne au sud de la province ne descend pas sous la normale et demeure 1,2 °C au-dessus de celle-ci en moyenne, mais elle fluctue davantage à l’échelle du Québec avec quelques jours plus frais.

Le 13 juillet est la journée la plus chaude de l’année à l’échelle du Québec à ce point, la température moyenne de 18,1 °C et le maximum moyen de 26,1 °C se trouvant en anomalie respective de 3,5 et de 6,2 °C. La chaleur est particulièrement anormale dans le Nord-du-Québec, le maximum quotidien étant 9,0 °C plus élevé que la normale en moyenne et surpassant 32,0 °C par endroits. Elle s’étend le lendemain au sud de la province, où le 14 est le jour le plus chaud de ce mois et le troisième parmi les plus chauds de l’année avec une température moyenne de 19,3 °C, en anomalie moyenne de 2,6 °C. Le 7 juin demeure la journée la plus chaude de 2021 à cette échelle. Le tiers de la pluie mensuelle tombe du 13 au 15 et l’Abitibi-Témiscamingue, l’Outaouais et le nord de la Mauricie en sont particulièrement touchés, recevant de 65 à 95 mm. Le 13, les 60 mm reçus tombent en seulement deux heures à Low en Outaouais, où une tornade est aussi rapportée en milieu forestier (Fieldville), de même qu’à Notre-Dame-du-Laus dans les Laurentides.

Du 21 au 25 juillet, la température demeure au-dessus de la normale en moyenne au Québec, de 1,5 °C. Elle est au départ sous celle-ci de 0,7 °C au sud de la province les 21 et 22. Entre le 19 et le 21, certains secteurs de l’Abitibi-Témiscamingue, de l’Outaouais, de la Montérégie et de la Chaudière-Appalaches reçoivent de 30 à 57 mm de pluie. La période du 24 au 26 réserve des quantités similaires sur des secteurs de ces régions, de même que de la Capitale-Nationale et de la Gaspésie.

Du 27 au 31 juillet, les jours sont plus frais que la normale, de 3,3 °C au sud de la province et 2,4 °C à l’échelle du Québec. Les 29 et 30 sont pluvieux partout au sud de la province, mais la Gaspésie et la Côte-Nord en reçoivent le maximum, qui atteint de 30 à 40 mm par endroits.

2021 : une année plutôt sèche et parmi les cinq plus chaudes observées

L’année 2021 a jusqu’à présent été 2,1 °C plus chaude que la normale de 1981 à 2010 au sud du Québec et en anomalie moyenne de 2,5 °C à l’échelle du Québec, avec une température moyenne de janvier à juillet qui se classe respectivement aux quatrième et cinquième rangs des plus chaudes en cent ans. Le Québec a reçu moins de précipitations que la normale, l’Estrie étant notamment privée de 200 mm de la pluie normale par endroits, pour une quantité de pluie moyenne sous la normale au sud du Québec (332 mm, -32 mm) et à l’échelle du Québec (248 mm, -15 mm). La Gaspésie et la Côte-Nord en ont cependant reçu jusqu’à 135 et 160 mm en trop. La neige a aussi été moins abondante que la normale au sud de la province (114 cm, -36 cm) et à l’échelle du Québec (123 cm, -18 cm).

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec

Juillet 2021 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 20,5 0,0 Normal
Température moyenne (°C) 14,3 -0,1 Normal
Température minimale (°C) 8,7 -0,2 Normal


Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile