Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Octobre 2021 : le plus chaud mois d’octobre en 101 ans d’observations rapproche encore 2021 de l’année la plus chaude

Octobre 2021 a été le plus chaud mois d’octobre en plus de cent ans d’observations au Québec, sa température moyenne 4,3 °C plus élevée que la normale (1981-2010) surpassant de 1,3 °C le précédent record (1947). Les 31 jours de ce mois ont tous été plus chauds que la normale, en moyenne, au Québec. La séquence en cours de jours plus chauds que la normale s’est en fait amorcée à la mi-septembre, le cinquième mois de septembre le plus chaud des archives climatiques québécoises, et totalise ainsi 46 jours. L’anomalie moyenne s’est notamment maintenue à 7,4 °C une semaine entière, du 10 au 16 octobre, atteignant 9,9 °C le 12. Avec deux mois à faire, l’année 2021 s’est ainsi hissée au deuxième rang des années les plus chaudes observées, à 0,4 °C du record (2010). Les constats sont les mêmes à l’échelle du sud de la province, où l’automne a malgré tout graduellement pris ses droits et amené un premier gel, mais seulement passé la mi-octobre dans la majorité des localités, avec un retard moyen par rapport à la normale de plus de deux semaines, qui atteindra 44 jours dans la baie des Chaleurs. Le premier gel se faisait d’ailleurs toujours attendre à Port-Daniel et Percé à la fin octobre, de même que plus au sud à Drummondville, Sorel et Longueuil.

Octobre 2021 en chiffres
1er  mois d’octobre le plus chaud en 101 ans d’observations au Québec
2e  période de janvier à octobre la plus chaude en 100 ans au Québec
4,3  °C plus chaud que la normale en octobre au Québec (+4,1 °C au sud de la province)
2,6  °C plus chaud que la normale de janvier à octobre au Québec (à 0,4 °C du record de 2010)
31  jours plus chauds que la normale en moyenne au Québec
106  % de la pluie normale en octobre au sud du Québec, avec 81 mm (108 % au Québec, 61 mm)

Octobre a laissé 110 % de la pluie normale en moyenne au sud de la province et plus de 150 % de la normale par endroits dans les Laurentides, en Montérégie et sur la Côte-Nord. Le total mensuel a atteint 211 mm à Rivière-au-Tonnerre, en Minganie, et 178 mm à Hemmingford, en Montérégie. Au contraire, il a atteint moins de 75 % de la normale à d’autres endroits en Abitibi-Témiscamingue, en Estrie, en Beauce, dans la Capitale-Nationale, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, qui en avaient plutôt reçu des quantités record en septembre. Le portrait est partagé entre surplus et déficit de pluie en octobre de part et d’autre du Nord-du-Québec, pour une moyenne québécoise à 108 % de la normale.

Chronologie des événements

Le 1er octobre est le jour le plus normal de ce mois en termes de température, mais cette journée est tout de même 0,5 °C plus chaude que la normale en moyenne au Québec, avec une température moyenne de 5,8 °C. L’anomalie moyenne est de -0,4 °C au sud de la province, la seule anomalie négative de ce mois à cette échelle, pour une température moyenne de 7,2 °C. Il fera tout de même plus froid plus tard durant ce mois, alors que la normale s’abaisse graduellement de près de 6,0 °C en moyenne en octobre.

Le 12 octobre est le jour le plus chaud de ce mois, avec une température moyenne de 13,2 °C à l’échelle du Québec et de 15,6 °C au sud de la province, des températures respectivement 9,9 et 10,1 °C au-dessus de la normale, soit les anomalies moyennes les plus élevées de ce mois. Le maximum quotidien surpasse 25,0 °C sur une bonne partie du territoire. La semaine du 10 au 16 est d’ailleurs 8,2 °C plus chaude que la normale au sud de la province, des températures dignes de la fin août. Cette séquence serait sans doute qualifiée d’été des Indiens une autre année, mais pas cette année, puisque le premier gel qui précède par définition une telle période ne se produira pas avant le 19 dans la plupart des municipalités.

Le 16 octobre, les 14e et 15e tornades de l’année au Québec touchent à moins d’une heure d’intervalle l’Estrie (Cowansville) et le Centre-du-Québec (Sainte-Séraphine), toutes deux de force EF0. Le temps violent amène aussi le tiers du total de pluie mensuel. Sainte-Christine reçoit d’abord 68 mm lors de cette journée, dont plus de la moitié en une heure. Le lendemain, c’est à l’est du Québec d’y goûter, avec 126 mm sur Rivière-au-Tonnerre et 63 mm sur Percé.

La période du 23 au 25 octobre est la plus froide de ce mois, avec des températures moyennes de 3,4 °C au sud de la province et de 2,3 °C à l’échelle du Québec, qui sont malgré tout 0,6 et 1,4 °C plus élevées que la normale. Les nuits sont en moyenne sous le point de congélation au sud du Québec du 25 au 30 pour la première fois depuis la fin mai.

Le 31 octobre, l’Halloween est soulignée avec plus de 30 mm de pluie par endroits, à l’exception des régions les plus à l’ouest, pour une moyenne de 13 mm au sud de la province, et une température représentative de ce mois, c’est-à-dire largement au-dessus de la normale, avec une anomalie moyenne de 5,2 °C.

2021 : deuxième année la plus chaude en cent ans au sud du Québec et maintenant à l’échelle de la province

De janvier à octobre, 2021 a été plus chaude que la normale (1981-2010) de 2,4 °C au sud du Québec et de 2,6 °C à l’échelle de la province. Elle prend à ce stade le deuxième rang des plus chaudes en cent ans à ces deux échelles, à respectivement 0,2 et 0,4 °C de l’année record 2010. L’écart entre les deux a fondu de 1,1 °C en deux mois à l’échelle du Québec. Est-ce que les deux derniers mois de l’année seront suffisamment chauds pour permettre à 2021 de s’emparer du titre? Il faudrait pour cela deux mois exceptionnellement chauds, puisque novembre et décembre 2010 avaient été 4,8 °C plus chauds que la normale.

On observe toujours un surplus de pluie de plus de 200 mm cette année en Gaspésie et sur la Côte-Nord et un déficit surpassant les 260 mm par endroits en Estrie, dans la Chaudière-Appalaches et dans Charlevoix, pour une moyenne sous la normale au sud de la province (625 mm, -26 mm) et à l’échelle du Québec (499 mm, -14 mm). La neige a aussi été moins abondante que la normale au sud de la province (114 cm, -36 cm) et à l’échelle du Québec (125 cm, -37 cm).

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec

Octobre 2021 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 10,5 4,9 Extrêmement chaud
Température moyenne (°C) 6,5 4,3 Extrêmement chaud
Température minimale (°C) 2,6 3,7 Extrêmement chaud


Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile